Techniques 2018-08-09T18:35:22+00:00

Les formes d’escaliers

Escalier droit

L’escalier droit est l’escalier le plus classique et le plus simple à concevoir. Il permet d’accéder directement à un étage, en suivant un seul axe, comme une échelle. L’escalier droit demande un peu plus d’espace en longueur que d’autres formes d’escaliers. Mais la pose d’un escalier droit est la plus rapide et la plus simple et il est confortable et souvent moins coûteux.

Escalier 1/4-tournant

Les escaliers tournants ont deux ou trois angles droits. L’escalier un quart tournant comporte un angle qui forme un “L”. L’angle se situe généralement au départ de l’escalier, mais il peut aussi être au milieu ou à l’arrivée. Ce type d’escalier permet un gain de place important en longueur ou en largeur. Ce type d’escalier associe gain de place et esthétisme

Escalier 2/4-tournant

L’escalier 2/4-tournant ou demi-tournant forme un angle de 180°. Il comporte trois volées de marches, dont deux tournants. Il peut être réalisé avec des marches balancées ou avec un palier intermédiaire. L’escalier demi-tournant est très confortable. Ce type d’escalier assure un gain de place maximum.

Escalier avec palier

Certains escaliers demi-tournants ont un palier intermédiaire pour relier deux étages entre eux.
Le palier intermédiaire, c’est un plateau à surface horizontale plus large que les marches , et qui relie les volées d’un escalier.

Escalier courbe

L’escalier circulaire est très apprécié pour sa parfaite intégration dans de nombreux styles d’architectures et reflète l’aspect élégant et moderne d’une maison. Car ce type d’escalier ne repose pas sur un mur d’appui on parle aussi d’un escalier autoporteur circulaire.
Les garde-corps rampants sont travaillés en arrondi

Différents vocabulaires techniques d’un escalier

Maîtriser le langage de l’escalier signifie : respecter les cotes et les règles techniques importantes existantes qui ont été définies depuis des siècles, quel que soit le type de construction.

Echappée: hauteur libre de passage prise entre le nez de marche et la partie intérieure du plancher ou de la volée au-dessus.

Emargement ou largeur des marches: définit la largeur de passage utile de l’escalier.

Garde-corps: ensemble constitué d’une main-courante et de balustres destinés à assurer une protection devant un vide [Rampe ou balustre].

Giron ou profondeur des marches: distance séparant le bord de la marche et l’aplomb de la marche supérieure.

Hauteur à monter: hauteur de sol à sol fini [par exemple du parquet du rez-de-chaussée à la moquette du palier du première étage].

Hauteur de marche: distance séparant le haut d’une marche de la marche suivante.

Largeur de l’escalier: distance globale marche et limon compris.

Limon: pièce latérale sur laquelle s’engage les marches.

Trémie: ouverture pratiquée dans le plancher prévue pour l’intégration de l’escalier.